2ème édition du rallye d’enduro moto par équipe, au cœur des Alpes suisses

Par Jean-Bernard Egger, Président de la Commission des Loisirs de la Fédération Motocycliste Suisse (FMS) et Membre de l’Association Neuchâteloise de la Presse Sportive (ANPS).

Les 14 et 15 septembre 2019 se déroulera, à Martigny, la deuxième édition de ce concept original dont on retiendra les composantes ci-dessous.

Il ne s’agit pas d’une course mais d’un rallye durant lequel les participants se verront proposer 60 destinations dans le canton du Valais. Ils devront en choisir 20 afin de cumuler un total de 20’000 mètres d’altitude de dénivellation, en-dessus de la mer, le tout en 20 heures. Un challenge !

Les participants sont avertis : le respect de la « Loi sur la Circulation Routière LCR » prévaut. Le motard qui se sent apte et suffisamment expérimenté pour entreprendre ce rallye est autorisé à participer. Chaque participant dispose d’un permis de circulation valable dans les pays traversés.

Tous les véhicules conformes à la Loi sur la Circulation Routière, de 2 ou 3 roues, sont autorisés à participer; aucune distinction de marque ou cylindrée ne sera prise en compte. L’organisation se réserve le droit de ne pas autoriser le départ d’un motard ou de sa moto s’il apparaît que l’un ou l’autre ne sont pas aptes à rouler durant 20 heures.

Composition des patrouilles.

Des patrouilles seront constituées, formées de trois participants au minimum et d’au maximum trois véhicules. La présence de tous les participants au départ est obligatoire. Le remplacement d’un participant, avant le départ, est possible avec l’accord de l’organisateur. Si l’un des participants est, malgré lui, empêché de continuer (panne, fatigue excessive, problème de santé, etc.), la patrouille est autorisée à continuer. Si deux véhicules sont empêchés de continuer, la patrouille est disqualifiée. Les passagers/ères sont autorisé/es. Le/la passager/ère est considéré/e comme participant/e à l’événement.

Carte, altitudes de référence, GPS.

La carte de référence pour les altitudes est celle de la Confédération (https://map.geo.admin.ch/). La carte de référence avec la liste des points seront en tout temps disponibles au lieu de départ et d’arrivée à Martigny. Tout logiciel d’aide à la navigation (GPS, etc.), toute carte papier ou électronique, etc. sont autorisés. Chaque patrouille est autorisée à utiliser ses propres moyens de navigation, identiques à la préparation d’une balade en moto. Chaque patrouille recevra un « tracker » qu’elle emportera et conservera sur position « ON » durant tout le challenge. Le logiciel de « tracking » est la seule référence acceptée par l’organisation pour confirmer le parcours de la patrouille et le passage effectif des lieux choisis par la patrouille. La perte ou l’endommagement de ce « tracker » est disqualifiant.

Comptabilisation des points de passages et altitude

Le logiciel de « tracking » rend compte de l’itinéraire de chaque patrouille et des points de passages effectués. La comptabilisation des points de passages et de l’altitude parcourus par chaque patrouille se fera par la table principale après chaque aller-retour. Une patrouille ne peut prétendre passer que deux points de passage par aller-retour. Un minimum de 10 aller-retour est autorisé pour cumuler les 20’000 mètres d’altitude du challenge. Les patrouilles devront passer un total de 20 lieux différents selon une liste à choix donnée avant le départ.

Sur les 60 points proposés pour le challenge, l’organisation peut en rendre certains obligatoires. Ces points apparaissent en rouge sur les listes. Les patrouilles doivent obligatoirement passer par ces lieux obligatoires. Elles devront s’y arrêter.

Les vrais challenges.

Deux variantes s’offrent aux candidats. La variante « Abraham Lincoln » consistant à comptabiliser deux journées de dix heures, ou le challenge « Nautilus », qui consistera à comptabiliser 20’000 mètres cumulés au-dessus de la mer, en 20 heures, en traversant 20 lieux !