Incroyable 40ème Reisprint International :

La Chaux-de-Fonds , le 1er juillet 2019 :  La 40e édition du « Resisprint international » de La Chaux-de-Fonds a été la plus belle de tous les temps. Dans des conditions idéales, les performances du meilleur niveau mondial se sont enchaînées. Point d’orgue pour le meeting neuchâtelois : le double record suisse des 100 m et 200 m de l’extraterrestre bâlois Alex Wilson (photo: Dan Mitchell).

39 ans après Fähndrich : Wilson l’avait promis, il l’a fait (bis) Après avoir fanfaronné qu’il pouvait courir sous les 20 secondes cette saison en conférence de presse, Alex Wilson nous avait laissé songeurs suite à ses deux premières sorties à Zofingue et Bâle. Il a corrigé le tir en apparaissant dans la forme de sa vie dimanche à la Chaux-de-Fonds. Sur la piste magique de la Charrière il a une nouvelle fois fait taire tout le monde.

Lors de la première édition du Résisprint, en 1980, Franco Fähndrich avait donné au tartan flambant neuf sa réputation de piste rapide en établissant le record suisse du 100 m à… 10″37. Depuis dimanche et la 40e édition, ce même record est désormais de… 10″08. Impressionnant.

Mais comme souvent, le 100 m n’était que l’entrée en matière du médaillé de bronze de l’Euro de Berlin Wilson. Comme il le glissera plus tard à l’interview : « Avec ce chrono sur 100 m, je savais que je pouvais passer sous les 20 secondes sur 200 m ». C’est ce qu’il a fait dans ce qui restera le point d’orgue du Résisprint 2019 : victoire en 19″98 (!), premier Helvète de tous les temps sous les 20 secondes, 10e performeur européen de tous les temps et 10e chrono mondial de l’année. On le retrouvera vendredi en Diamond League à la Pontaise.

Feu d’artifice international.

Dès la première course de la journée (le 100 m haies remporté en 12″78 par l’Italienne Luminosa Bogliolo – 2e perf européenne), les résultats du tout meilleur niveau continental et mondial n’ont cessé de tomber, dans quasi toutes les disciplines. Au triple, les Chinois Yaming Zhu et Ruiting Wu ont tous deux réussi la 5e perf mondiale de l’année avec 17,40 m ; en longueur, leurs compatriotes Yaoguang Zhang (8,25 m) Xinglong Gao (8,23 m) et Jianan Wang (CHN) 8,18 m se sont livré une lutte d’exception pour réaliser les 5,6 et 10e perfs mondiales 2019 ; sur 400 m haies, Nikita Tracey (JAM) s’est imposée en 54″90, 10e perf mondiale. En 44″77 sur 400 m, Davide Re (ITA) a réussi un nouveau record national et la meilleure perf européenne de l’année, mais n’a pas gagné, devant s’incliner face au Colombien Anthony Jose Zanbrano de la Cruz (44″68/9e perf mondiale 2019). Le 100 m féminin qui a permis à la St-Galloise Salomé Kora de briller était aussi somptueux, avec la victoire de Tebogo Mamatu (RSA) en 11″04, dans le même temps que Yongli Wei (CHN) en 11″04 et pas loin devant Imani Lansiquot (GBR) en 11″09 (3e chrono européen de l’année). Sur 110 m haies, Edoura De Deus (BRA) s’est imposé en 13″30 : 12e perf mondiale. Alors que sur 400 m, Jodie Williams s’est imposée dans un impressionnant 51″22, 3e chrono continental de la saison.

Enfin, trois records du meeting quarantenaire sont tombés : celui de la longueur et du triple masculin, ainsi que celui du triple féminin par Diana Zagainova (LIT) avec un nouveau record de Lituanie de 14,43 m.

Sprunger et Hussein retrouvent des sensations Bonnes nouvelles suisses sur 400 m haies : nos deux stars Lea Sprunger et Kariem Hussein retrouvent petit à petit des sensations. Pas encore à leur meilleur niveau, les deux hurdlers entraînés par Laurent Meuwly ont montré des signes encourageants dimanche. Sprunger en restant pour la première fois sous les 56 secondes (55″74) et Hussein sous les 50 secondes (49″74). Prochain rendez-vous vendredi à Athletissima, dans une épreuve Diamond League pour Sprunger, pas pour Hussein.

Enorme exploit de Kora.

En plus de Wilson, le deuxième énorme exploit suisse du jour a été l’œuvre de Salomé Kora : les larmes aux yeux après avoir réussi les minima mondiaux en séries du 100 m (11″21), la sprinteuse st-galloise a couru encore (beaucoup) plus vite en finale : 11″13 (+1,9 m/s), devenant la deuxième sprinteuse suisse la plus rapide de l’histoire derrière Mujinga Kambundji et décroachant les minima olympiques.

Photo: Claude Comte.

Devantay toujours plus rapide Programmé en série nationale (!) Charles Devantay a franchi un nouveau palier sur le tour de piste. A la lutte avec le jeune talent tessinois Ricky Petrucciani, le sociétaire du SA Bulle a coupé la ligne en tête en… 46″21 : record fribourgeois et 4e perf européenne U23 de l’année. Juste derrière, Petrucciani établi un nouveau record suisse U20 et prend la tête des listes continentales juniors. A suivre mi-juillet en Suède (Euro U20 et U23).

Parmi les autres perfs suisses du jour on retiendra : les 1,89 m en hauteur de Salome Lang, que l’on retrouvera elle aussi vendredi à Athletissima ; les 4,41 m de Nicole Büchler à la perche, en lice jeudi au Flon dans le cadre du City Event de la Diamond League lausannoise ; les 56″43 de Yasmin Giger sur 400 m haies ; les 11″29 sur 100 m et 23″59 sur 200 m d’Ajla Del Ponte et les 13″21 de Noemi Zbären sur 110 m haies (13 bas avec trop de vent en finale).

Alors que parmi les Romands, on relèvera le gros record en longueur de Michèle Garlinski, qui prend la deuxième place des bilans nationaux avec un spectaculaire 6,32 m.

Photo: Claude Comte.

+++

Lien vers les résultats complets