Médaillés européens, mondiaux et olympiques au Resisprint International.

ATHLE.CH La Chaux-de-Fonds (SUI), le 26 juin 2019 : Pour sa 40e édition, le Résisprint international de La Chaux-de-Fonds s’offre un plateau de niveau mondial. Médaillés continentaux, mondiaux et olympiques s’affronteront à la recherche de perfs de référence sur un Stade de la Charrière qui promet d’offrir des conditions idéales. Le jubilé du grand rendez-vous athlétique neuchâtelois s’annonce comme le plus beau meeting chaux-de-fonnier de l’histoire. Comme AtletiCAGenève, le Résisprint est cette année labélisé European Athletics Classic Meeting.

Ambiance électrique, piste ultra-rapide, virages idéalement dessinés, vent le plus souvent favorable, altitude parfaite (998 m, pile sous la limite légale) : année après année, le Résisprint international débouche sur des perfs exceptionnelles, qui forgent sa réputation et attirent toujours davantage d’athlètes de classe mondiale. Le constat est plus vrai que jamais à l’heure de fêter le 40e anniversaire de la manifestation fondée et dirigée par René Jacot.

Les meilleurs Suisses au rendez-vous.

Quasi tous les meilleurs Suisses seront en démonstration dimanche : la double championne d’Europe Lea Sprunger bien sûr, mais aussi Kariem Hussein, Alex Wilson, Nicole Büchler, Angelica Moser, Salome Lang, Ajla Del Ponte, Sarah Atcho, Yasmin Giger ou encore Géraldine Ruckstuhl, Caroline Agnou et Benjamin Gföhler.

Sprint hommes. Références de 9″96 et 19″69 au départ, Wilson pour lancer sa saison.

En claquant un monstrueux 19″69 l’an dernier sur 200 m, le Sud-Africain Clarence Munyai est devenu le 11e performeur mondial de tous les temps sur le demi-tour de piste. Dimanche, il est annoncé sur 100 m et 200 m. Son plus redoutable adversaire sera le Chinois Zhenye Xie. 4e des JO 2016 avec le 4×100 m et auteur de 10″01 et 20″33 cette saison. Avec Joel Fearon (GBR/PB 9″96) et Cejahe Greene (ANT/PB 10″00), on peut même rêver d’un chrono sous les 10 secondes. Derrière les cadors, la densité est spectaculaire.

Notre médaillé européen helvétique Wilson, détenteur des records nationaux de sprint, sera aussi de la partie. En conférence de presse de début de saison, il a annoncé vouloir courir sous les 10 secondes et sous les 20 secondes en 2019. Après un début de saison en demi-teinte, on se réjouit de voir ce qu’il a dans le ventre dimanche.

Sur 400 m, Davide Re a établi il y a deux semaines à Genève le record d’Italie à 45″01. Dans les conditions magiques de La Chaux-de-Fonds, on parie qu’il a les moyens de faire afficher un 44 à l’arrivée. D’autant qu’il devra s’employer pour laisser derrière lui les médaillés européens Liemarvin Bonevacia (NED) et Martyn Rooney (GBR). Seule course de demi-fond du jour, le 800 m pourrait aussi proposer un spectacle de haut niveau, avec la présence sur les listes de Tshepo Tschite (RSA) : 1’44″69 cette année.

Sprint femmes | La numéro 5 mondiale et 3 des 4 Suissesses les plus rapides de tous les temps.

Le 400 m féminin pourrait être l’un des grands moments de la journée, avec au départ : la 5e mondiale 2019 Christine Botlogetswe (BOT/50″48) face à la détentrice du record des Pays-Bas et médaillée continentale 2018 Lisanne De Witte (50″77). Pour rappel, l’an dernier trois records nationaux étaient tombés dans cette discipline ; dont le record suisse sur victoire de Sprunger (50″52).

Sur 100 m et 200 m, 3 des 4 Suissesses les plus rapides de tous les temps sont annoncées : Atcho, Del Ponte et Kora. Beau spectacle en perspective face notamment à la Britannique Imani Lansiquot et l’Italienne Gloria Hooper.

Haies hommes | Vice-champion du monde vs médaillé olympique.

Sur 110 m haies, affiche exceptionnelle : l’Américain vice-champion du monde indoor 2018 Jarret Eaton affrontera le médaillé de bronze des JO de Rio 2016 Dimitri Bascou (FRA). Pourtant, c’est un troisième homme, l’athlète du Koweït Mohammed El Youha, qui fait office de favori avec un record de la saison de 13″35 (Bascou avait couru en 13″13 en 2016, Eaton en 13″25 l’an dernier).

Sur le tour de piste jonché d’obstacles, Lindsay Hanekom (RSA) et le médaillé mondial U20 Alison Santos (BRA) sont tous deux déjà descendus sous les 49 secondes cette année. Ils devraient se disputer la victoire, à moins que la star suisse Hussein trouve le déclic et le niveau de son record d’il y a deux ans (48″45). Nouvelle bagarre à haut niveau pour la hiérarchie suisse avec le vice-champion d’Europe U23 Dany Brand, le Lausannois Alain-Hervé Mfomkpa et le jeune Valaisan Julien Bonvin.

Haies femmes | Nouveau test pour la championne d’Europe Sprunger.

Suite à un second titre continental cet hiver en salle, le début de saison de Sprunger ne s’est pas passé comme espéré. En trois courses, la championne d’Europe n’est pas descendue sous les 56 secondes. A une petite semaine d’Athletissima, la Vaudoise vient se tester à la Chaux-de-Fonds. Ses deux plus dangereuses adversaires sont Nikita Tracey (JAM/55″25 cette saison) et Wenda Nel (RSA/56″09). On se réjouit aussi de revoir la championne d’Europe U20 Giger dans ses œuvres. A Genève, le jeune prodige avait terminé sur les talons de Sprunger.

Sur les haies hautes, Rikenette Steenkamp (RSA) sera de retour sur les lieux de ses exploits. L’an dernier, elle a établi son record national à 12″81. Luminosa Bogliolo (ITA) et Nooralotta Neziri (FIN) ont toutes deux déjà couru en moins de 13 secondes cette saison.

Technique hommes | Plus de 80 m au javelot et 17 m au triple ?

Les concours s’annoncent passionnants aussi, avec des athlètes de très haut niveau. Au javelot, deux hommes ont déjà lancé à plus de 80 m cette année : Vedran Samac (SRB) et Dejan Mileusnic (BIH). Alors qu’en longueur, on verra dans ses œuvres le 4e des Mondiaux 2016 Xinglong Gao (CHN) : 8,34 m en carrière et 8,18 m cette année. Deux de ses compatriotes et un Jamaïcain ont également déjà dépassé les 8 m en 2019. Mais le clou du spectacle pourrait bien être le concours du triple avec les frères Latario et Lathone Collie-Minns (BAH) qui en sont respectivement à 17,04 m et 16,99 m cette saison, le vice-champion du monde en salle Almir Dos Santos (BRA/17,53 m en 2018) et le Chinois Wu Ruiting (CHN/17,19 m cette année). A titre de comparaison : la meilleure perf suisse de la saison est détenue depuis le Meeting de Thoune par le jeune international bâlois Carlos Kouassi avec 15,52 m, également de la partie.

Technique femmes | Moser, Büchler et Lang.

Il faudra avoir un œil particulièrement attentif sur les sauteuses helvétiques. A la perche, la championne d’Europe U20 et U23 Angelica Moser sautera face à la détentrice du record national (4,78 m) Nicole Büchler ; ceci pour toutes deux à 4 jours du City-Event d’Athletissima au cœur de Lausanne – et pour Moser à deux semaines de défendre son titre continental espoir. En hauteur, la révélation 2019 Salome Lang a porté son record à 1,91 m mi-juin à Lausanne. Elle n’est plus qu’à trois centimètres des minima mondiaux. Côté internationales, on retiendra la présence de la Dominicaine Thea LaFond (DOM), qui a amélioré son record du triple à 14,38 m cette année, ainsi que d’Eliane Martins (BRA) avec une référence de 6,74 m en longueur. Athle.ch

+++

ien vers l’horaire

Lien vers les listes de départ complètes