ADIEU L’AMI !

Boudevilliers, le 27 octobre 2021 : Laurent a succombé. Lui, qui jamais ne renonçait, jamais ne démissionnait, s’est incliné, a dû plier dans un ultime duel face à la maladie. Il avait 67  ans.

Journaliste féru de vérité, proche des athlètes, Laurent Guyot (photo privée) a construit sa notoriété à force de pertinence, de clairvoyance dans ses reportages. Durant toute sa carrière, il s’est immergé dans le sport, le cyclisme, le ski alpin, en particulier, avec détermination et passion. Son écriture, ses notes, ses éditoriaux, ses coups d’humeur ont tout à la fois séduit et interpellé le lectorat, tout comme les salles de presse, où son visage ne passait jamais inaperçu.

Le sport certes et la vie publique. Laurent a, des années durant, « agité » les élus du Conseil général de sa commune de Boudevilliers, son village. Sa voix, ses interpellations, sa vision du bien commun, lui ont valu la reconnaissance de ses collègues des Intérêts communaux, comme  l’estime de ses adversaires politiques.

Avant que nous partagions les mêmes causes sur l’échiquier politique villageois, j’ai eu le privilège de le rencontrer pour la première fois, à l’occasion des Jeux olympiques de Séoul, en 1988. Nous nous sommes croisés dans l’immensité du « Main Press Center » coréen et avons partagé ensemble nos visions sur le sport, sa brillance et ses travers. Puis, au gré du calendrier, nous nous sommes parfois aperçus dans les tourbillons des arrivées d’étapes de courses cyclistes, ou au bout de la « Streiff », dans l’aire d’arrivée des pistes de Kitzbühel.

Membre de l’Association Neuchâteloise de la Presse Sportive depuis 1982, il en fut un acteur dynamique, invitant ses collègues à s’investir dans le journalisme sportif, pour y cultiver son crédo, la recherche de la vérité, les athlètes, dont il était le miroir.

A sa famille, ses proches, ses amis, nous présentons nos condoléances émues.

 Association Neuchâteloise de la Presse Sportive – ANPS

Philippe J. Silacci, Président